11 Février 2020 : Une date Importante


Journée internationale des femmes et des filles de science : mardi 11 février 

L’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse est, depuis des siècles, essentiellement masculine.  Tous ses membres, au XVIIIᵉ siècle ou au XIXᵉ siècle étaient des hommes. Une faible ouverture aux femmes s’est produite à la fin du XXᵉ siècle. Elle reste partielle au début du XXIᵉ siècle. 

Cette situation reflète et accentue la très durable domination masculine dans le champ des Sciences et des Lettres. Domination préjudiciable aux femmes, dont les talents ne sont pas encouragés, et aux hommes qui perdent occasion d’échanges et de rencontres avec des esprits souvent particulièrement brillants. La science a clairement besoin de toutes les forces humaines disponibles. 

L’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles- Lettres de Toulouse est en train de prendre conscience des enjeux d’un accroissement significatif de la présence féminine dans les domaines qui l’intéressent. Ce n’est pas facile, tant les traditions sont pesantes, tant les représentations sont puissantes tant les candidates potentielles, souvent très demandées, hésitent à s’engager dans cette très vieille institution. L’Académie travaille cependant à se réformer. À peu près la moitié de ses nouveaux membres sont et seront des femmes. Beaucoup de conférences qu’elle propose sont données par des femmes scientifiques. C’est ainsi que Sylvie Vauclair et Marine Le Bail ont récemment ébloui des publics nombreux par leurs compétences, l’une en astrophysique, l’autre en histoire de la bibliophilie. Surtout, les prix de thèse que donne chaque année l’Académie sont très largement attribués à des jeunes femmes : la présence féminine est en effet très forte dans la recherche actuelle. C’est là une évolution que l’Académie accompagne, encourage, et qui lui donne des raisons d’’espérer une heureuse transformation de son recrutement. 

Cette institution du siècle des Lumières s’associe volontiers aux intentions qui ont présidé à la Journée internationale des femmes et des filles de science. Elle a choisi, pour manifester son engagement, de proposer au public des liens vers trois petits films qu’un de ses membres – Jacques Mitsch – a consacré à trois femmes scientifiques : Céline Gales, Geneviève Bourdy, Sylvie Lorthois. 

Voici les liens : 

CÉLINE GALES

GENEVIEVE BOURDY

SYLVIE LORTHOIS